Le temple de la nouvelle économie est à Lyon

Publié le 22 Mai 2019

Partager :

Les 40 premières start-up se sont installées dans le H7, une cathédrale de l'innovation, il y a un mois. L'inauguration se déroule aujourd'hui, à Confluence. Son président, Cédric Denoyel, précise pourquoi le H7 est important pour l'économie régionale. Voici son interview, réalisée par un quotidien lyonnais réputé :  

Présentez-nous le H7...

"C'est le plus grand lieu dédié aux entreprises du territoire métropolitain. C'est d'abord un lieu d'accueil et d'hébergement pour les start-up et l'écosystème qui les accompagne. Cet accompagnement consiste à permettre aux entreprises innovantes du H7 de bénéficier d'un réseau d'experts en business, technologies, ressources humaines, international et financement. D'autres entrepreneurs, plus aguerris renforcent ce réseau. Aujourd'hui, 40 start-up sont hébergées et nous lançons un deuxième appel à projet pour faire entrer une autre quarantaine de start-up, en septembre prochain".

Le H7 est-il exclusivement réservé aux start-up ?

"Non, le H7 est l'épicentre de l'innovation. C'est un lieu pour les entreprises en mode agile qui veulent accélérer leur croissance autrement. Les start- up qui sont hébergées ici sont déjà engagées sur des projets matures. Mais le H7 n'est pas dédié qu'aux start-up. Nous accueillons aussi des entreprises qui souhaitent effectuer leur transition numérique. On leur fait rencontrer des start-up capables de répondre à leur demande et elles travaillent ensemble. C'est de l'open innovation très pragmatique. Nous travaillons ainsi avec nos partenaires et des clients qui sont attirés par cette concentration de moyens qui les aident à augmenter leur volume d'activité. Le H7 va permettre une connexion croisée entre les grands comptes, les PME et les start-up".

A qui appartient le H7 ?

"La Métropole de Lyon est propriétaire des murs et nous lui versons un loyer annuel de 375000 euros. La structure est gérée par une société anonyme, qui compte quatre actionnaires : SOS culture, qui est majoritaire, Arty Farty, Axeleo et Frenc Tech One Lyon Saint-Etienne. Je rappelle que les travaux de rénovation de cette ancienne halle Girard ont été financés pour un montant de 11.6 millions d'euros par la Métropole à hauteur de 65 % et la Région pour 35 % . C'est un bel exemple d'articulation public/privé. Maintenant, c'est important que les entreprises s'approprient ce site".

 

A très bientôt,

Votre agence Guy Hoquet Lyon 2 / Lyon 1 

Partager :