Ligne de métro E : concertation préalable

Publié le 07 Mars 2019

Partager :
Ligne de métro E : concertation préalable

La concertation publique sur la création envisagée d'une ligne de métro "E" a commencé lundi. Lors de la réunion publique de lancement, dans les murs de l'Université catholique de Lyon, les élus du Sytral ont réaffirmé leur confiance dans le fait de voir ce projet aboutir. Cependant, il reste encore du chemin à parcourir avant que cette ligne soit sur les rails. En effet, après cette concertation publique, qui doit durer deux mois, avec des études de faisabilité en parallèle, il faudra encore que les élus du Sytral délibèrent, en 2020, et décident de la poursuite du projet pour engager les travaux. Si tel est le cas, le métro E (qui serait sur pneumatiques) ne verrait pas le jour avant 2030. Pour un coût estimé entre 1 et 1,2 milliards d'euros. Ce qui fait grincer pas mal de dents.

But de l'opération : "Améliorer la desserte depuis l'ouest de l'agglomération vers le centre,en affinant le maillage des transports collectifs pour réduire la part de la voiture sur ce territoire. Un territoire sur lequel 44% des déplacements se font en véhicule particulier, contre 26% à Lyon-Villeurbanne", précise le Sytral. Avec un métro E, le trajet Tasssin / Alai-Confluence prendrait, par exemple, 35 minutes, au lieu d'une heure aujourd'hui.

Deux trajets dont envisagés, entre la Presqu'île et Tassain/Alai, l'un au départ de Belelcour, l'autre d'Hôtel de Ville. C'est notamment sur cette question du terminus que les habitants peuvent donner leur point de vue, jusqu'au 6 mai. La concertation porte aussi sur deux autres points clés : l'implantation des stations (choisir entre Trion et Saint-Irénée, par exemple) et les attentes et besoins en matière d'accès aux stations. 

Pour participer, les habitants doivent se rendre sur le site internet spécialement créé par le Sytral : metro-E-sytral.fr. Autre solution, se rendre à l'une des cinq réunions publiques d'information, ouvertes à tous, qui se tiendront jusqu'au 29 avril à Lyon, Francheville et Tassin-La-Demi-Lune. Des rencontres mobiles sur les marchés, dans les espaces commerciaux, écoles et hôpitaux des trois villes seront également organisées. Après la fin de la concertation, le 6 mai, une synthèse sera finalisée pendant l'été. 

 

A très bientôt,

Votre agence Guy Hoquet Lyon 2 / Lyon 1 

Partager :