Boscolo Exadra, l'hôtel 5 étoiles du 2ème arrondissement

Publié le 08 Novembre 2018

Partager :
Boscolo Exadra, l'hôtel 5 étoiles du 2ème arrondissement

Quand on pousse la porte du Boscolo Extrada Lyon, établissement 5 étoiles placé entre le grand Hôtel-Dieu rénové et le quartier Grolée-Carnot ressuscité, on pose le pied en Italie. Le visiteur est accueilli par un imposant buste de César. Puis il découvre la décoration de l'ancien Grand Hôtel Concorde (racheté par le groupe Boscolo en 2002), qui rouvrira partiellement le 18 novembre : marbre au sol, sur les murs, miroirs vénitiens finement travaillés, dorures, livres de design sur les tables basses... On entend parler italien, les sourires sont chaleureux, un risotto mijote dans les cuisines. C'est sûr, on vient d'être téléportés de l'autre côté des Alpes ! 

Certains diront que c'est trop typé. Mais c'est justement ce qui fait le charme et la singularité de cet hôtel dont les premiers clients sont attendus mi-novembre : le concept a été poussé à fond. "On veut être une façon d'ambassade de l'hospitalité italienne", confirme Roberto Boscolo, le fils du propriétaire, lui-même en charge de la gestion de cet établissement pour le groupe familial aux orignies transalpines. Et ça fonctionne à merveille. Du lobby aux chambres, du grand salon au restaurant, est affichée une image sincère de l'italianité dans toute sa splendeur. 

Le Boscolo Exadra avait fermé en 2013 avec quatre étoiles. Dans quelques jours, il va donc se réveiller avec une cinquième. Ce niveau de luxe nécessite un investissement important (20 millions d'euros de travaux), mais surtout un recrutement de haute volée. Le directeur de l'hôtel, Hugues Bartnig, a fait le pari de la jeunesse, sans sacrifier l'expérience. Son casting pointu allie un tout jeune chef italien (qui s'apprête à passer dans un concours culinaire télévisé de l'autre côté des Alpes), un responsable de la restauration qui arrive du meilleur hôtel de Chine, une cheffe réceptionniste qui a fait ses armes à "La Réserve" à Genève ou encore une gouvernante générale issue des rangs du Majestic de Cannes. En tout, l'établissement emploiera environ quarante-cinq personnes à tempsp plein, plus une quinzaine d'équivalents temps pleins chez les prestataires.

Une partie du personnel est déjà en formation. Pour les préparer, quelques privilégiés ont déjà pu jouer les clients, testant ainsi la qualité des chambres et le service. "Il n'y a pas de stress, plutôt une montée d'adrénaline. On est avec la famille, les amis, les employés dans ce moment d'excitation avant le lever de rideau", conclut Roberto Boscolo.

Après les premiers pas de l'établissement de Lyon 2ème, dans quelques jours, des travaux se poursuiveront dans les étages supérieurs. Tout devrait être entièrement opérationnel en fin d'année. Sur son site web, l'hôtel propose déjà des tarifs d'ouverture. Pour deux personnes, comptez 260 euros la nuit en chambre Superior (30 mètres carrés). La Junior Suite de 45 mètres carrés est affichée à... 660 euros. 

 

A très bientôt, 

Votre agence Guy Hoquet Lyon Presqu'île

Partager :